See Other Enterprise Stories

Linkbynet

Linkbynet

Highlights

  • Une entreprise de gestion IT lance une initiative BYOD sur l’ensemble de ses sites
  • La sécurité est renforcée par la répartition des utilisateurs entre différents SSID
  • Le reporting intégré offre une visibilité sur le réseau et simplifie sa gestion
  • Le réseau est configuré à travers le tableau de bord avant le déploiement des APs

Créée en 2000 et située à Saint-Denis, au nord de Paris, l’entreprise Linkbynet propose des solutions d’hébergement et de gestion d’infrastructures informatiques. Elle s’est imposée dans les 10 dernières années sur le marché de l’infogérance, du cloud computing et des services d’hébergement en ligne. Près de 25 % des entreprises du CAC 40 lui font confiance. Linkbynet compte plus de 410 employés sur cinq sites, dont l’île Maurice, le Canada et la France. 

Olivier Morel est l’ingénieur responsable de la sécurité informatique au siège social, à Paris. À ce titre, il est chargé de définir et de déployer l’architecture de sécurité, de renforcer les indicateurs de conformité et d’améliorer l’intelligence des technologies. 

L’architecture réseau initialement mise en place était très fragmentée. « La couverture était insuffisante. Les points d’accès sans fil étaient difficiles à gérer. Nous n’avions pas de contrôleurs WiFi, à cause de leur prix trop élevé. En plus de nous priver d’une visibilité sur l’utilisation du réseau, cela gênait l’assistance aux utilisateurs », déclare Olivier Morel. Par ailleurs, le centre francilien n’était pas compatible avec les dernières technologies Wi-Fi en termes de couverture, de sécurité et de gestion des visiteurs. « Linkbynet est une entreprise à la croissance rapide. Il fallait trouver rapidement une solution évolutive adaptée à notre propre rythme, tout en maîtrisant les coûts. » 

Nous avons reçu un point d’accès dans un délai de trois jours et déployé la configuration souhaitée en quelques minutes, sans documentation ni assistance technique.Olivier Morel, IT Security Engineer

Au début du projet, nous avions deux objectifs. Tout d’abord, nous recherchions une solution qui ne nécessiterait pas beaucoup de formation, d’administration ni de surveillance. Ensuite, cette dernière devait rester abordable.

Olivier Morel a découvert Cisco Meraki en lisant le rapport Magic Quadrant de Gartner sur les infrastructures LAN sans fil. « Pour nous, il était important d’examiner l’offre d’un acteur innovant en plus de celles des entreprises habituelles du secteur », dit-il. Il s’est également intéressé aux solutions réseau d’Avaya et d’Aerohive. 

« La rapidité et la facilité de gestion de Cisco Meraki observées lors de l’évaluation nous ont convaincus », ajoute-t-il. « Nous avons reçu un point d’accès dans un délai de trois jours et déployé la configuration souhaitée en quelques minutes, sans documentation ni assistance technique. Le matériel Meraki est très simple à configurer avec des fonctionnalités avancées. »

Les fonctions de reporting proposées à partir du tableau de bord web de Cisco Meraki ont impressionné Linkbynet. Grâce à la visibilité sur la couche 7, Olivier Morel a pu comprendre l’utilisation du réseau par les différents utilisateurs. « Nous avons apprécié la conception du produit et les rapports très détaillés sur le réseau accessibles via le tableau de bord », déclare-t-il. « En outre, la gestion du réseau à partir du cloud nous a permis de réaliser des économies importantes par rapport aux fournisseurs traditionnels. En effet, le prix d’un contrôleur matériel équivalait à presque la moitié du devis. » 

Linkbynet a équipé son siège social de 15 points d’accès sans fil Meraki gérés dans le cloud, dont 1 à l’extérieur, et de 6 commutateurs Meraki administrables dans le cloud. Récemment, un point d’accès a également été envoyé aux agences de Montréal et de Nantes. 

« Nous venons d’expédier un point d’accès à notre agence de Montréal », explique Olivier Morel. « Un administrateur réseau l’a connecté en quelques secondes et a utilisé des paramètres identiques à ceux du siège. L’agence bénéficie donc de la même configuration et du même niveau de sécurité qu’ici. Au vu de cette facilité de déploiement en dehors de notre siège, nous prévoyons de déployer Meraki dans nos agences de Nantes et de l’île Maurice. » 

L’installation des 14 points d’accès à l’intérieur a été rapide, grâce à la conception des produits Meraki. La configuration du réseau a pris 15 minutes. « L’avantage, c’est que nous avons pu préparer la configuration sur le tableau de bord avant même d’allumer les points d’accès », ajoute Olivier Morel. « Au moment de la connexion, les points d’accès se sont automatiquement connectés au cloud et ont récupéré leurs paramètres de configuration. » 

Au siège social de Linkbynet, Olivier Morel a configuré trois SSID. Les employés se connectent à un SSID dédié en utilisant l’authentification 802.1X intégrée à l’Active Directory de Linkbynet. Les invités se connectent à un SSID séparé. Des identifiants temporaires sont créés à leur arrivée avec un compte Guest Ambassador dans le tableau de bord. Enfin, Linkbynet a configuré un troisième SSID protégé par le mécanisme WPA2-PSK pour Make-A-Wish France, une association qu’elle héberge dans ses locaux. En répartissant les utilisateurs sur ces 3 SSID, chacun doté de ses propres règles de sécurité, Linkbynet a considérablement amélioré sa sécurité sans compliquer l’expérience utilisateur.

Grâce à la grande visibilité que procure le tableau de bord Meraki et à sa simplicité, Olivier Morel peut maintenant produire régulièrement des rapports sur l’utilisation des applications et surveiller l’état général du réseau. « Au bout de quelques mois d’utilisation du tableau de bord, nous apprécions les mises à jour régulières et les nouvelles fonctionnalités qu’elles apportent », déclare-t-il. « J’apprécie particulièrement la case "Faites un vœu" en bas de chaque page, qui permet de proposer de nouvelles fonctionnalités. » 

Dans l’ensemble, les utilisateurs et le personnel de Linkbynet sont très satisfaits du réseau Meraki. « C’est fantastique ! L’administration est réduite au minimum », s’enthousiasme Olivier Morel. « En cas d’anomalie, nous en sommes automatiquement informés par e-mail. De plus, un rapport mensuel nous renseigne sur l’utilisation de l’infrastructure. »